Concours scolaire 2021 – 2022

Organisé en partenariat avec

l’Office National des Anciens Combattants et Victimes de Guerre

et en collaboration

avec la Direction des Services Départementaux de l’Éducation Nationale du Morbihan

 

…transmettre le flambeau aux générations successives …

Rappel des buts :

  • inviter les jeunes élèves du primaire (CE2 – CM1 – CM2) à réfléchir sur un thème lié à l’histoire récente de la France ;
  • leur faire prendre conscience des sacrifices consentis par leurs aînés ;
  • leur faire mesurer les conséquences des conflits récents et leur influence sur les espoirs de paix au XXIe siècle.

 

Sujet : Être enfant dans la guerre.

 

Les soldats ne sont pas les seules victimes des guerres et les civils ont toujours été et sont de plus en plus victimes des conflits, et bien trop souvent parmi eux les enfants, même s’il est peu fait état de leur vie et de leurs souffrances.

Privés d’un parent parti faire son devoir pour la Patrie, mort au combat ou prisonnier, beaucoup souffrent de privations, de manques. Ils sont parfois spectateurs, traumatisés par les bombardements, l’exode et la vie de réfugié, terrifiés par l’horreur des combats et des destructions, la confrontation avec les morts, les cris et les souffrances des blessés… Certains deviennent acteurs malgré eux, obligés de travailler ou enrôlés de force comme « enfant soldat ». D’autres n’hésitent pas à tricher sur leur âge pour partir, à 15 ans, défendre leurs pays contre l’envahisseur au péril de leur vie. Et s’ils ne sont pas blessés dans leur chair, nombreux souffrent ensuite de graves séquelles psychologiques et gardent le souvenir d’une enfance perdue ou volée.

À partir de documents, de témoignages,… portant sur les guerres de 1914­?1918 ou 1939?1945, mais aussi plus récentes comme les guerres d’Indochine ou d’Algérie, racontez ce qu’ont vécu les enfants des générations concernées, vos aïeux, mais aussi ceux d’aujourd’hui dont un parent sert ou a servi en opération extérieure (OPEX).

Le mémoire comportera obligatoirement un texte libre portant sur l’espoir de Paix pour le XXIe siècle.

 Contact pour le comité Baie de Quiberon Ria d’Etel :

Michel Fourniol (président)

11, chemin de Beaumer

56340  CARNAC

Tel : 06 60 03 47 61 et  02 97 52 75 47

mfourniol@wanadoo.fr

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.