BANGOR : 39/45

LE MATELOT Pierre François Charles

Né le 3 décembre 1911 à Kervilahouen en Bangor, fils de Pierre, Stanislas LE MATELOT (officier de la marine marchande) et de Marie-Madelaine LHERMITE (sans profession). il épouse le 11 avril 1939 Marcelle DUVERGNE à la mairie de Bangor. .

  • soldat du 6e régiment du génie, il décède le 06 juin 1940, tué au combat au combat à Rosières en Santerre (Somme).

MPLF le 06/06/1940, inhumé le 21/01/1949 [extrait registre état-civil de la mairie de Bangor].

Tombe n°

ILLIAQUER Jules Jean Clément

 

bangor sepilliaquer  

bangor jules ILLIAQUER

Né le 5 novembre 1913 à Bangor.

  • militaire au 5e régiment d’infanterie, il décède en Allemagne en 1945 (dossier AC 21 p 55396).

MPLF en 1945 (reconnu  MPLF en 1950).

Tombe n°

Un oubli réparé:

Son nom a été rajouté sur le monument aux morts le 08/05/2012 après des recherches effectués  par son neveu monsieur Bernard Granger en liaison avec monsieur Thierry Laléous, délégué du souvenir français.

Monsieur Désart, maire de Bangor:  « Je suis heureux d’avoir répondu à la demande de Bernard Granger, pour que son oncle, mort en 1945 et reconnu mort pour la France en 1950, soit rétabli ».

VIARD Raymond

http://sfquiberon-ria-d-etel.com/wp-content/uploads/2010/02/bangorSEP-VIARD.jpg http://sfquiberon-ria-d-etel.com/wp-content/uploads/2010/02/bangorVIARD.jpg

Né le 5 septembre 1921 à Courçon (Charente Maritime), fils de René Louis VIARD et de Marie SORIN , matricule 9950/R au recrutement de Rennes, inscrit maritime Lorient n°778, domicilié à BANGOR (Belle Ile).

  • engagé volontaire le 12/07/1938 alors qu’il suit les cours de l’école des apprentis mécaniciens depuis 5 avril 1938, il  embarque sur le torpilleur « LE BRESTOIS ». Il participe à la campagne de Norvège en 1940 et en particulier à l’opération Narvick. Après des séjours à Sidi Abdallah puis Bizerte, il est transféré à l’hôpital Sainte Anne à Toulon , il décède le 23 septembre 1943 à Le Palais.

Avis de décès mairie de Le Palais du 7 décembre 1943. Il n’est pas fait mention de mort pour la France, il n’est pas inscrit sur le monument aux morts.

Tombe n°

GALLENE (famille)

bangorSEPGALLENE bangor famille GALLENE

GALLENNE Gabrielle Charles

Née le 15 avril 1902 à Bangor, Gabrielle Charles LHERMITE, fille de Pierre Désiré LHERMITE et de Marie Eugénie Ernestine SAMZUN,  épouse d’Alfred Joseph Charles GALLENE, maman de Pascal GALENNE (voir ci-dessous).

  • Elle décède rue de la ville au bois lors des bombardements du 27 et 28 septembre 1940 sur la ville de Lorient par les alliés.

MPLF le 28/11/1940, décision du ministère des anciens combattants du 02/11/1945 (ordonnance n° 452717), inhumé le 19 février 1948 à Bangor.

Tombe familiale n°

GALLENNE Pascal Louis Alfred

Né le 11 août 1926 à Bangor, fils d’Alfred Charles GALLENE et Gabrielle Charles LHERMITE (voir ci dessus).

  • Il décède, à l’âge de 14 ans, comme sa maman, rue de la ville au bois lors des bombardements du 27 et 28 septembre 1940 sur la ville de Lorient par les alliés.

MPLF le 28/11/1940, décision du ministère des anciens combattants du 02/11/1945 (ordonnance n° 452717), inhumé le 19 février 1948 à Bangor.

Tombe familiale n°

GALLENNE Paulette Marie Marguerite

Née le 28 juin 1932 à Bordeaux, fille de Marcel Pierre Eugène Pascal GALLENE et de Joséphine Marie Caroline LHERMITE.

  • Elle décède, à l’âge de 8 ans , rue de la ville au bois lors des bombardements du 27 et 28 septembre 1940 sur la ville de Lorient par les alliés.

MPLF le 28/11/1940, décision du ministère des anciens combattants du 02/11/1945 (ordonnance n° 452717), inhumé le 19 février 1948 à Bangor.

Tombe familiale n°

Compte-rendu des bombardements des 27 et 28/09/1940 sur Lorient par la RAF :

21h45 à 0h40 locales, puis 1h10 à 2h00 le 28, le bombardement se déroule, en moyenne, d’une altitude de 10000 ft. La Flak est dense mais sans grande efficacité. De nombreux immeubles sont touchés dont un cinéma rue Jules Le Grand, les ateliers de l’école pratique de commerce et d’industrie, un immeuble de 4 étages rue du port, encore d’autres au port de pêche. La façade du lycée Dupuy-de-Lôme est également atteinte. Place Alsace-Lorraine, au centre de la ville, un camion allemand incendié n’a pas été encore évacué à 9h du matin le 28. Le quartier de la Ville au Bois est le plus touché (18 morts). La voie ferrée Quimper-Nantes contiguë à ce quartier est coupée pendant 48h à hauteur du pont qui enjambe le Scorff et domine l’Arsenal. Les allemands comptent une dizaine de morts. Au total 32 morts français sont à déplorer. Au plan immobilier 29 maisons sont détruites, 22 sont inhabitables, 27 endommagés. Le port de pêche de Keroman ou stationnent des vedettes rapides, des dragueurs et un sous-marin de type B hissé en carénage sur le slipway constituent également des objectifs de la RAF. Pour sa part le 10e escadron intervient entre 22 et 23h08 d’une attitude de 6000 à 12000 ft. Les équipages observent de nombreux incendies tant à l’Ouest qu’au Nord du Scorff. Par ailleurs ils signalent l’intérêt de l’île de Groix et de la pointe de Gâvres pour repérer la zone d’objectif.

Page suivante : Bangor : Algérie