QUIBERON : Algérie

BRUNET Félix Édouard Marie

Né le 01/01/1913 à LOOS (Nord). Il est issu d’une famille originaire du Morbihan.Son père étant mort au combat durant la première guerre mondiale, Félix est pupille de la nation.

  • colonel dans l’armée de l’air, commandant air et directeur de Colomb-Béchar, il décède le 05 décembre 1959 victime d’une grave affection cardiaque.

MPLF le 05/12/1959, acte de décès transcrit à la mairie de Quiberon.

Tombe n°

Photos à compléter

Biographie simplifiée:

A 19 ans, il s’engage dans l’armée de l’Air comme élève mécanicien à la base de Bordeaux. Admis par la suite à l’école de l’air de Versailles, breveté pilote et observateur en avion, il est nommé sous-lieutenant en septembre 1938.

Fin 1938, il intègre la 35e escadre aérienne à Pau, en 1940, le groupe aérien d’instruction de chasse à Oran. A partir de novembre 1942, le lieutenant Brunet combat en Afrique du Nord. Il est affecté au groupe de chasse II/5  » La Fayette « , au sein de l’escadrille des  » Cigognes « . Le 12 juin 1943, Félix Brunet rejoint le groupe de chasse I/3  » Corse « , basé à Bône les Salines, puis à Campo-del-Oro près d’Ajaccio.

Félix Brunet part pour l’Indochine, au mois d’octobre 1945. Il y séjournera neuf ans. En 1951, à 38 ans, il est nommé lieutenant-colonel et reçoit le commandement de la base aérienne de Cat-Bi, à Haïphong.

Courant 1954, Félix Brunet rejoint l’Afrique du Nord pour prendre le commandement de la base aérienne de Sidi Ahmed, à Bizerte (Tunisie). En 1956, il est promu colonel à 43 ans. Il effectue un stage de transformation sur hélicoptère, et prend le commandement de l’escadre d’hélicoptère n° 2, basée à Oran.

A la fin de 1958, il vient à Paris, suivre des cours de l’institut des hautes etudes de la défense nationale, à l’issue il repart en Algérie pour tenir le poste de commandement air, directeur de Colomb-Béchar.

Le 5 décembre 1959, entre deux vols, il succombe, victime d’une grave affection cardiaque résultant de vingt années de combat sur tous les théâtres d’opérations. Le 7 décembre, en présence du colonel Bigeard, venu à Colomb-Béchar rendre un dernier hommage à son ami, un avion militaire ramène sa dépouille mortelle qui sera inhumée cinq jours plus tard, à Quiberon, dans le Morbihan.

Le colonel Félix Brunet, Grand Officier de la Légion d’Honneur, titulaire de la Croix de Guerre 1939-1945, de la Croix de Guerre TOE, de la Croix de la Valeur Militaire et de nombreuses décorations françaises et étrangères, a été cité vingt-six fois, dont vingt et une à l’ordre de l’Armée, et blessé quatre fois. Il était caporal d’honneur de la Légion Étrangère et des Paras colo…

Comptant plus de 10.000 heures de vol, il en a effectué près de 4.000 en 2957 missions de guerre, détenant ainsi une sorte de record mondial.

Le 5 février 1980, la base aérienne 217 de Brétigny sur Orge recevait pour nom de tradition: Base aérienne  » Colonel Félix Brunet »

DAVID Albert Henri

Né le 03/12/1937.

MPLF le 26/09/1958 (Algérie).

Tombe n°

Photos + renseignement à compléter

GADAL Jean

Né 07/07/1928 .

MPLF 03/12/1959 (Algérie).

Tombe n°  (il pourrait être enterré à Rosporden).

Photos + renseignement à compléter

 

Page suivante : Quiberon : tombes et cimetière