ERDEVEN : 14/18

BELZ  Jean Marie

 

ERDEVEN BELZ

Né et domicilié à Erdeven le 7 mars 1897, fils de François Marie BELZ et de Marie Louise Tanguy.

  • soldat au 118e régiment d’infanterie, il décède à Quimper le 23 janvier 1917 à deux heures du soir.

MPLF le 23/01/17, confirmé par extrait du registre des décès transcrit a la mairie d’Erdeven le 12/02/17, inscription sur plaque « Mort au Champ d’honneur »

Tombe n° 100

GUYONVARCH Jean Vincent

 

ERDEVGUYONVARCH

Né le 13 février 1871 à Plouharnel.

  • soldat au 128e régiment d’infanterie territorial, 18e  compagnie, il décède le 28 octobre 1917 à Nevers.

MPLF le 28/10/17, extrait du registre des décès transcrit à la mairie d’Erdeven, seul le nom et les dates sont inscrits sur une plaque.

Tombe n° 336

La création d’une tombe de regroupement dans le cimetière pour les restes mortels de LE CROME et GALLO

erdeven 003tombelechrome et gallo Tombe Le Crom et Gallo
erdeven 006posittombe

LE CROME Joseph Marie

Né à Locoal-Mendon, le 21/11/1880, forgeron, fils de Joachim LE CROME et de Marie Anne NICOLAS,  domicilié à Ploëmel , matricule n°1533 au bureau de recrutement de Lorient, n°86 au tirage du canton de Belz.

  • incorporé au 62e régiment d’infanterie (RI) à compter du 14 novembre 1901, envoyé en congé le 21 septembre 1902. A reçu le certificat de bonne conduite, placé en disponibilité le 1er décembre 1902. A accompli une période d’exercices au 62e RI du 19 Août au  15  septembre 1907 et une deuxième période d’exercice avec le 11e escadron du train du 28  septembre au 11 octobre 1910. En juillet 1913 il réside à Noisy Le Sec dans la Seine 7 rue de la bergerie.
  • rappelé à l’activité au 262e régiment d’infanterie à compter du 7 septembre 1914, il passe au 87e régiment d’infanterie le 19 octobre 1914 comme 2e Classe à la 5e Compagnie du 87e Régiment d’Infanterie (2e bataillon) engagé dans les combats de l’Argonne, il décède le 06 décembre 1914 à la Harazee (Marne), tué â  l’ennemi.

MPLF le 06/12/14, jugement du 14/11/16, transcrit à la mairie d’Erdeven le 27/11/16 (extrait des minutes du greffe du tribunal civil de Lorient).

Tombe n° 320 Bis

ARGONNE 1914 – 1915

Au Nord de Vienne-le-Château, dans les forêts de l’Argonne, l’ennemi résiste. Alors commence une âpre lutte, incessante, très meurtrière. Les débuts de la guerre de tranchée ne furent nulle part plus durs que dans l’Argonne, cimetière de tant de braves du 87e. Le pétard, la grenade, la mine, font bientôt là leur apparition. Les tranchées adverses étant très rapprochées, l’acharnement est égal des deux côtés ; La liste complète des attaques et contre-attaques faites et subies par le 87e pendant la fin de l’année 1914 serait fort longue. Il y a lieu de citer principalement :

  •  du 1er au 5 Décembre, dans les bois de la Grurie, (Harazée est situé dans le bois de la Gruerie) l’ennemi attaque furieusement et sans répit, mais il ne peut venir à bout de la ténacité du Régiment qui rétablit toujours la situation, quelles que soient les pertes qu’il subisse.
  •  les 23 et 31 Décembre furent encore des journées particulièrement pénibles.

Le Journal des marches et opérations du régiment précise que plusieurs attaques ennemies contre le point de jonction entre les 2e et 3e bataillon sont repoussées avec de grosses pertes pour l’ennemi aux moyens de pétards et de bombes. Les pertes du régiment sont de 10 tués, 42 bléssés. Par tant de sang si généreusement versé, le 87e a bien gagné le droit d’inscrire le mot « ARGONNE » sur son glorieux drapeau. (Référence Historique du 87e  Régiment d’Infanterie. Guerre de 1914-1918. Citations et exploits du 87e  Régiment d’Infanterie.Paris, Imprimerie Compiègne, G. Petit, directeur, 1919. Numérisé par Xavier ANTOINE, 2010)

 GALLO Jean Marie Léon

Né (et domicilié) à Erdeven le 29/12/1896, fils de Jean Marie GALLO et de Marie Josèphe Mélanie MORVANT, inscrit sous le n° 23 de la liste du canon de Belz première partie, matricule n° 3331 au bureau de recrutement de Lorient.

  • incorporé au 93e Régiment d’Infanterie à compter du 9 avril 1915, passe au 120e régiment d’infanterie le 11 décembre 1915 puis au 77e régiment d’infanterie le 2 avril 1916 dans le secteur de Verdun puis de la Somme, enfin au 110e Régiment d’Infanterie, 10e Compagnie le 10 octobre 1916. Après les combats de la Somme, le régiment stationne en Champagne.
  • à l’hôpital temporaire N° 2 à Chalons sur Marne le 14 décembre 1916, puis à l’hôpital complémentaire N° 25 à Châteauroux le 3 février 1917. Il décède le 12 Février 1917 à deux heures et demie du soir.

MPLF avis officiel du 27/02/17, acte de décès transcrit à la mairie d’Erdeven le 27/02/17.

Tombe n° 320 Bis

 

Page suivante : Erdeven : 39/45